Intervention pollution plastique au collège de Molène

15 mars 2022

Ce mardi 15 mars, dans le cadre des actions de sensibilisation menées au sein du projet Preventing Plastic Pollution (PPP), le Parc est allé à la rencontre des élèves du collège de l’île de Molène afin d’aborder avec eux le sujet de la pollution plastique.

Cette journée riche en échanges s’est déroulée autour de deux temps forts, une intervention en classe le matin et une sortie sur le terrain l’après-midi.

Découvrir et analyser les pollutions littorales

Dans le cadre de la gestion de leur Aire Marine Educative, la classe du collège de Molène avait réalisé en début d'année scolaire un ramassage de déchets sur le littoral de l'île. Pour comprendre d'où provenaient ces déchets, les élèves les ont ensuite triés et analysés, et en ont tiré le portrait robot du "pollueur de plage".

5 collégiens sur l'estran à Molène

5 collégiens sur l'estran à Molène

Marie-Amélie Néollier / Office français de la biodiversité

5 collégiens sur l'estran à Molène

Marie-Amélie Néollier / Office français de la biodiversité

Les élèves du collège de Molène analysent le contenu de leur ramassage de déchets sur le littoral

Les élèves du collège de Molène analysent le contenu de leur ramassage de déchets sur le littoral

Kristen Wagmann

Les élèves du collège de Molène analysent le contenu de leur ramassage de déchets sur le littoral

Kristen Wagmann

Nature des déchets du ramassage du 14 septembre 2021 par le collège de Molène

Nature des déchets du ramassage du 14 septembre 2021 par le collège de Molène

Kristen Wagmann et les élèves du collège de Molène

Nature des déchets du ramassage du 14 septembre 2021 par le collège de Molène

Kristen Wagmann et les élèves du collège de Molène

Intervention et échanges en classe

L’intervention du matin consistait à présenter aux élèves les grands aspects de la pollution plastique (histoire du plastique, les grands chiffres de la production du plastique à l’échelle mondiale, la circulation des plastiques jusqu’aux océans, la dégradation des plastiques dans l’environnement, l’impact des déchets plastiques sur la faune et la flore marine), puis, à s’intéresser plus précisément aux enjeux liés à la pollution plastique en Iroise (présentation des résultats obtenus à l’issue des suivis déchets réalisés par le PNMI, présentation des actions menées par le PNMI dans le cadre de PPP pour lutter contre la pollution plastique).

Sur le terrain

L’après-midi, l’intervention s’est déroulée en extérieur, sur l’Aire Marine Educative de Molène, afin que les élèves puissent observer de plus près la pollution des plages par les plastiques. Deux animations leur ont été proposées :

  • Observation de microplastiques dans le sédiment

La première animation visait à collecter du sédiment sur la plage, au niveau de la laisse de mer, et à réaliser une séparation densimétrique afin de mettre en suspension les microplastiques contenus dans le sable. L’objectif de cette manipulation était de sensibiliser les élèves sur la présence de microplastiques dans les sédiments.

  • Collecte pédagogique de déchets

A l’issue de cette première animation, les élèves ont participé à une collecte pédagogique des déchets. Le but était d’observer les différents types de déchets présents sur la plage, de discuter des activités à l’origine de cette pollution et de faire un rappel sur les impacts que ces déchets peuvent avoir sur la faune, la flore et la santé humaine.

La classe a réalisé un compte-rendu de son travail à retrouver ici :
Un agent du parc tamise le sable pour en extraire les micro-plastiques

Un agent du parc tamise le sable pour en extraire les micro-plastiques

Marie-Amélie Néollier / Office français de la biodiversité

Un agent du parc tamise le sable pour en extraire les micro-plastiques

Marie-Amélie Néollier / Office français de la biodiversité

Un projet de bac à marée pour les élèves

Les élèves ont fait part à l’équipe du Parc marin de leur volonté d’installer un nouveau bac à marée sur Molène, plus précisément au niveau de l’île de Lédénez Vraz. Les collégiens ont expliqué qu’il s’agissait d’un secteur exposé où s’accumulent de nombreux déchets marins échoués. Accessible à pied, à marée basse, l’île est très fréquentée par les visiteurs durant la saison estivale. Selon les étudiants, aucun équipement n’est mis à la disposition des promeneurs pour ramasser ces déchets échoués, la mise à disposition d’un bac a marée sur cette zone semble donc tout à fait pertinente. En plus de servir au nettoyage des plages, les bacs à marée constituent de véritables indicateurs de l’état du milieu puisqu’ils permettent de suivre l’évolution de la pollution dans le temps.

 

Les initiatives comme celle-ci sont soutenues dans le cadre du projet PPP. Si les élèves et la commune arrivent à un accord quant aux modalités de gestion des déchets du bac, le parc marin pourra potentiellement financer sa construction.

Il existe déjà 4 bacs à marée financés par le PNMI sur Molène.

Jusqu’à présent, 57 bacs à marée ont été financés et installés dans 17 communes en Iroise dans le cadre de PPP.

Illustration macro déchets dans le sable

Illustration macro déchets dans le sable

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Illustration macro déchets dans le sable

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité