Le grand dauphin

Le grand dauphin est le cétacé le plus facilement observable en Iroise. Il jouit d’une importante sympathie auprès du public. Pourtant, beaucoup de gens ne savent pas que de tels animaux s’épanouissent dans nos eaux bretonnes.

Fiche d'identité

Nom scientifique : Tursiops truncatus
Nom breton : delfin c’hwerzher, bécam

Taille/poids : 2 à 4 mètres de longueur, 150 à 650 kg (les mâles sont plus gros que les femelles)

Régime alimentaire : poissons (maquereau, mulet, lançon…) et céphalopodes (calmar, seiche et pieuvre)

Niveau de population mondiale : l’espèce n’est pas considérée comme en danger de disparition

Niveau de population en Iroise : plus d’une centaine de grands dauphins côtiers

Facilité d’observation : facile

Ambassadeur ou solitaire, Jean-Louis est un des plus célèbres dauphins en France, et a élu domicile dans la baie des Trépassés

Ambassadeur ou solitaire, Jean-Louis est un des plus célèbres dauphins en France, et a élu domicile dans la baie des Trépassés

Yves Gladu

Ambassadeur ou solitaire, Jean-Louis est un des plus célèbres dauphins en France, et a élu domicile dans la baie des Trépassés

Yves Gladu

Où vit-il ?

Les grands dauphins vivent dans toutes les mers du monde à l’exception des zones arctiques et antarctiques.
On peut les observer toute l’année en Iroise lors de sorties en mer ou depuis la côte. Ils se répartissent en deux groupes côtiers : une centaine dans l’archipel de Molène et une quarantaine autour de l’île de Sein.

Des populations de grands dauphins vivent au large mais nous savons très peu de choses sur eux. Même s’ils nous rendent visite de temps en temps !
La vie des dauphins comporte toujours de vraies zones d’ombre pour les scientifiques.

Quelles sont les relations qui unissent les groupes de dauphins entre eux ?   Comment utilisent-ils leur territoire ? De nombreux travaux sont actuellement menés pour élucider ces mystères et mieux protéger cette espèce…

Mode de vie

Le grand dauphin affectionne particulièrement la vie en groupes. Les jeunes qui naissent plutôt au printemps ou en été sont sevrés vers 2 ou 3 ans.

Dauphins sur écoute

Les grands dauphins communiquent énormément entre eux en émettant toute une gamme de sons que nous pouvons étudier grâce à des hydrophones.

Pour étudier les cétacés au plus près sans les perturber, le parc marin les a mis sur écoute, grâce à un hydrophone immergé dans le Fromveur entre septembre 2017 et octobre 2018.

Les résultats de cette étude indiquent la présence de grands dauphins, dauphins communs et marsouins communs.

Le Fromveur constitue notamment pour eux un territoire de chasse et d’interaction sociale. Cette étude nous a permis de voir que les grands dauphins affectionnent particulièrement cette zone l’hiver et la nuit.

Et en exclusivité, un extrait de conversation entre Dauphins à écouter.

2 grands dauphins sautent hors de l'eau

Le grand dauphin (Tursiops truncatus), espèce la plus connue des delphinidés, est appelé aussi souffleur ou dauphin à gros nez

Louis de Vries / Office français de la biodiversité

Le grand dauphin (Tursiops truncatus), espèce la plus connue des delphinidés, est appelé aussi souffleur ou dauphin à gros nez

Louis de Vries / Office français de la biodiversité

Un sixième sens

Les dauphins utilisent l’écholocation pour chasser et se repérer sous l’eau. La bosse qui bombe leurs fronts s’appelle le melon. Cet organe émet et reçoit les ultrasons pour repérer la position et la vitesse des proies, les obstacles… C’est une sorte de radar !

Menaces et protection

Il ne reste que 3 groupes de grands dauphins côtiers en France dont 2 en Iroise.

La principale menace pesant sur cette espèce est le tourisme.  En effet, le dérangement qui peut être causé par les bateaux qui les approchent pour les observer peut les empêcher de chasser, communiquer…

L’approche des cétacés à moins de 100 mètres est désormais interdite (arrêté ministériel du 2 septembre 2020).

Zone d'observation des grands dauphins

Zone d'observation des grands dauphins

Zone d'observation des grands dauphins

Aileron de grand dauphin

Une photo d'aileron pour photo d'identité

Cécile Gicquel / Office français de la biodiversité

Une photo d'aileron pour photo d'identité

Cécile Gicquel / Office français de la biodiversité

Un agent est en train de photographier les ailerons de 2 grands dauphins pour les identifier

Agent du Parc naturel marin d'Iroise en mission de photo-identification des grands dauphins dans la chaussée de Sein

Livier Schweyer / Office français de la biodiversité

Agent du Parc naturel marin d'Iroise en mission de photo-identification des grands dauphins dans la chaussée de Sein

Livier Schweyer / Office français de la biodiversité

La photo-identification

Lors des interactions sociales entre eux, les grands dauphins se font des marques. Ces marques leur sont propres et sont particulièrement présentes sur la nageoire dorsale. Le travail de photographies et de suivi de ces marques et leur évolution, nous permet de suivre les individus dans le temps, de les dénombrer voire de définir des sous-groupes. Cette technique s’appelle la photo-identification.

 

Pour les P'tits Mousses qui veulent tout savoir

Retrouve toutes les informations sur le Grand dauphin en Iroise, comment il vit et comment le protéger dans les fiches du programme "Les P'tits Mousses de l'Iroise"